Afghanistan

Bons baisers d'Afghanistan !

Lorsque Sherlock Holmes rencontre John  Watson pour la première fois, il devine chez lui l’ancien combattant britannique blessé en Afghanistan. Mais comment le Docteur Watson aurait il pu évoqué ce moment de sa vie ? Et qu’est-ce que cela a comme rapport avec Harry Potter ?

La chronique de watson

Je ne saurais dire aujourd’hui si j’aurais été un bon militaire de carrière.

Malgré le peu de temps qu’il m’ait été donné de servir mon pays et la couronne, en tout cas en uniforme, j’en conserve cependant le sentiment d’un devoir accompli.

Un certain calme est revenu en Afghanistan depuis l’évacuation de Kandahar, ainsi que du pays, en 1881, mais l’équilibre semble précaire.

J’ai récemment appris la disparition du Général William Lygon Pakenham, qui avait en charge le commandement du 5ème Régiment à pied des fusiliers du Northumberland lorsque j’ai rejoint le corps expéditionnaire.

C’est désormais le Général Joseph Henry Laye qui assure cette fonction. Mycroft doit surement le connaître. J’en parlerai à Holmes.

Quoi qu’il en soit, si ma blessure me fait encore souffrir, elle m’aura en tout cas permis, en la personne de Sherlock Holmes, de rencontrer l’un des personnages les plus remarquables de notre temps.

Gildas ROY © WATSON&holmes.FR

l'enquête de watson&holmes

DE LONDRES A MAIWAND

Devenu médecin en 1878 après des études à l’université de Londres, John Watson suit une formation enseignée aux chirurgiens de l’armée. 

Affecté au 5th (Northumberland Fusiliers) Regiment of Foot, son régiment est déjà engagé en Afghanistan dans ce qui est appelé la seconde guerre Anglo-afghane. 

La courte mais éprouvante expérience militaire du docteur Watson se terminera le 27 juillet 1880 lors de la bataille de Maiwand opposant 2476 soldats du Royaume-Uni et du Raj britannique, sous les ordres du Brigadier général Georges Reynolds Scott Burrows, aux 25000 hommes de Mohammad Ayub Khan

Blessé par balle, il est sauvé par son ordonnance Murray, et évacué avec les 174 autres blessés vers l’hôpital de Peshawar, à prêt de 900 km de là.

Il y contracte une fièvre typhoïde qui l’immobilise des mois durant. Son rapatriement en Angleterre pour convalescence est alors une nécessité, les séquelles lui interdisant désormais toute carrière militaire.

Bataille de Maiwand
Royal Horse Artillery, Bataille de Maiwand

LE 5TH REGIMENT OF FOOT

Fondé en 1674, le “5th Regiment of Foot” fêtera en 2024 le 350ème anniversaire de sa création. 

Devenu en 1836 le 5th (Northumberland Fusiliers) Regiment of Foot, il est depuis 1968 rattaché aux régiments des fusiliers de Londres, Warwickshire et Lancashire pour former Le Régiment Royal des Fusiliers.   Depuis sa création, le 5th Regiment of Foot s’est illustré dans tous les conflits majeurs de l’histoire anglaise, britannique et mondiale.

En 2013, il était de nouveau engagé en Afghanistan dans le conflit opposant l’alliance du nord au régime taliban.

 
Château de Alnwick
Château de Alnwick

Source d’informations précieuse sur l’histoire britannique et notamment celle des «tuniques rouges», Le “Fusiliers Museum Of Northumberland” a également la particularité d’être dans l’enceinte du château de Alnwick, propriété depuis 700 ans des Ducs de Northumberland.

Après avoir supporté les assauts de nombreux conflits guerriers durant des siècles, la forteresse doit désormais faire face à de nouveaux envahisseurs. En effet, depuis les nombreuses scènes de tournage qui y ont été tournées pour la saga Harry Potter, le château d’Alnwick est un des lieux les plus visités d’Angleterre.

Gildas ROY © WATSON&holmes.FR

N'HESITEZ PAS A PARTAGER

les dernières enquêtes